Gilets jaunes - Quels partis politiques ? Quelles revendications ? - Portail Gilets Jaunes

Gilets jaunes - Quels partis politiques ? Quelles revendications ?

Vidéo permettant de mieux comprendre la position du mouvement :

François Boulo : Gilets Jaunes : Avant la révolution ?

Quelles sont les revendications des Gilets Jaunes ?

Au regard de la diversité des discours parmi les gilets jaunes, il est possible de croire qu’ils n’ont aucune cohérence, aucune conviction fédératrice. C’est tout simplement parce qu’il ne s’agit pas d’un parti politique, mais d’un ensemble de manifestant. Tout le monde peut devenir un Gilet Jaune, car il n’y a pas une conviction unique, pas de parti politique ou de représentant. Si les médias se moquent et décrédibilisent cette diversité, c’est pourtant ce qui fait toute la force du mouvement, ce qui le rend fédérateur. Malgré tout, demeure une volonté commune : la lutte pour survivre dignement et une revendication grandement fédératrice. Le RIC est identifié par de nombreux Gilets Jaunes comme étant le levier garantissant un véritable changement de cap vers plus de démocratie.

L’instauration du référendum d’initiative citoyenne reste une revendication commune à la majeure partie des Gilets Jaunes, en se présentant comme un outil pour rendre le pouvoir au peuple et obtenir une vraie démocratie. Plutôt que de voter pour élire des élus tout-puissant qui prennent les décisions à notre place comme aujourd’hui, une volonté commune est de pouvoir choisir et voter pour les décisions.

En savoir plus sur le référendum d’initiative citoyenne (RIC)

Suivre l’évolution des revendications et positions des Gilets Jaunes

Une fois par mois maximum, le site Gilets Jaunes Coordination envoie une lettre d’information par mail concernant la coordination du mouvement et les informations les plus importantes, notamment concernant l’évolution des revendications.

Des opinions spontanées de différents Gilets Jaunes

  • Je pense que la prochaine Ada pourrait avoir comme objectif de produire ces 5 revendications prioritaires de manière détaillée.
  • « toutes les revendications pour plus de justice sociale, fiscale et environnementale et pour une démocratie réelle, contre la répression policière et judiciaire des luttes »
  • Plus de justice sociale, fiscale et pour un environnement équilibré
  • Une volonté de remettre au cœur du débat la justice fiscale, démocratique, sociale, écologique …
  • Devenir des adultes politiques et de vivre dans une vrai démocratie
  • Inscrire notre puissance politique dans la constitution, les GJ l’ont bien compris : RIC
  • Pour le pouvoir d’achat, plus de démocratie, combat du néolibéralisme et de la violence des dirigeants
  • au départ à cause du pouvoir d’achat, maintenant contre l’oppression étatique.
  • Pour lutter contre la maltraitance
  • Stoppons ce système de dictature financière
  • Il faut continuer à revendiquer la justice fiscale, la démocratie réelle, la protection des faibles, la protection de la nature. Mais il devient clair qu’il ne faut pas attendre de pas du pouvoir dans cette direction, et que donc il faut s’organiser nous-même pour construire le monde meilleur que l’on veut.
  • Parce que les possibilités pour le peuple de s’exprimer sont restreintes et que ses possibilités d’agir le sont encore plus.
  • Justice fiscale (ISF, CICE, TVA, niches fiscales, flat tax, …) et démocratie (RIC, votes blancs, casier des élus, non-cumul, tirage au sort, …)
  • Origine du mouvement : difficultés de survie de la classe « laborieuse »
  • taxe carburant, pouvoir d’achat, fin du mois
  • Revendication allez voir les synthèses du Vrai Débat, et les sites de revendications GJ

En savoir plus sur le référendum d’initiative citoyenne (RIC)

Quels partis politiques pour les Gilets Jaunes ?

Les réponses spontanées de différents Gilets Jaunes :

  • Sortons de cette manière de penser les choses, nous voulons de nouvelles institutions qui intègre le peuple, les partis sont justement au cœur de problème, les partis permettent de nous diviser autour de nos idéologies, la voie du Gilet Jaune nous apprend que la vraie politique se pratique sans idéologie, autour du bien commun et  la recherche consensus quasi unanime. Posons nous tous ensemble la question qu’est-ce qui nous uni ? Et qu’est-ce qui nous divise ?
  • Reprenons l’écriture des règles du jeu des mains des tricheurs psychopathes qui par leur abus et leur insatiable soif de pouvoir nous ont mené à cette prise de conscience brutale.
  • tous et aucun, sans clivage, apartisan
  • aucun lien avec les partis politiques
  • Apartisan, RIC et justice fiscale
  • il est devenu impossible de structurer ce mouvement derrière un parti : tous ceux qui essayeront échoueront. Le peuple essaie de faire corps nous sommes bien plus qu’un parti ou un syndicat ou une ONG, nous somme l’intelligence collective, nous triompherons en trouvant autre chose, une forme plus adaptée au bien commun. Difficile de le faire admettre à chacun.
  • Un parti politique est une association destinée à promouvoir un candidat à une élection. Je suis contre le principe même de parti politique, qui nous fait suivre un leader et nous oppose les uns aux autres sur la base du « chef » que l’on a choisi. Il faut placer les idées avant les personnes.
  • Rejeter en bloc l’idée des politiques partisanes me semble être une solution sans issue car la bascule que cela demande fera trop peur à la majorité. Certaines organisations politiques ont des principes proches des revendications citoyennes. Arracher le pouvoir petit à petit peut aussi fonctionner. Le but final étant en effet de voter pour des idées et de ne plus élire des tout-puissants.

Quelle est la position de votre mouvement par rapport à…

Beaucoup de personnes, dont des journalistes, posent régulièrement des questions au mouvement Gilet Jaune commençant par « quelle est la position de votre mouvement au sujet de [entrer ici n’importe quelle sujet d’actualité ou politique] ».

Exemple de mail envoyé à Gilets Jaunes Coordination :

« Je suis journaliste chez X, et je me permets de vous contacter pour recevoir quelques renseignements au sujet d’un membre de votre bureau politique.
En effet, Fabrice Grimal lance son mouvement conservateur. Il se targue d’être l’un des portes-parole de votre mouvement […] Des vidéos montrent sa participation active à votre mouvement. Puis-je vous demander de bien vouloir confirmer ces éléments et connaitre la position de votre mouvement  par rapport à cette initiative de lancer » Le Parti d’Union Nationale des Conservateurs Ecologistes » ? Monsieur Grimal prétend recevoir votre soutien. »

Il faut bien comprendre la complexité et le non-sens de telles questions. Le mouvement se constitue d’une multitude de personnes et d’opinions différentes et ne peut pas affirmer un soutien pour une unique personne ou un unique parti. Pour un même sujet, certain Gilets Jaunes seront pour, d’autre contre, d’autre ne seront pas même au courant et par conséquent n’auront pas d’avis… Personne n’a l’autorité d’affirmer la position du mouvement, n’a l’autorité de prétendre au soutien du mouvement, qui que ce soit, Fabrice Grimal, François Boulot (malgré la vidéo ci-dessus) ou nous-même (webmaster de ce site).


Cet article rédigé en collaboration explique pourquoi les Gilets Jaunes n’ont pas de parti politique, quelles sont leurs revendications et quelle est la place du référendum d’initiative citoyenne. Ces questions font parties des plus posées au sujet du mouvement des Gilets Jaunes, sans qu’elles obtiennent de réponses claires sur internet.

Note : Pour être représentatif, cet article est rédigé en collaboration d’après un recueil d’opinion. Il continue d’être mis à jour d’après les débats publiques à ce lien. Vous n’êtes pas d’accord ? Vous voulez apporter des modifications ? Vous avez des questions ? Votre parole compte, alors, n’hésitez pas à vous inscrire et à venir contribuer à sa rédaction.

Contribuer